L’exposition occupant la totalité de l’espace du musée (espaces d’exposition permanente et temporaire ainsi que le musée du Bastion) vous présente peintures, dessins, céramiques mais aussi tapisseries et lithographies, photographies et extraits de films… Découvrez le travail de création de Cocteau à Santo Sospir, celui de Picasso à Vallauris et de Matisse à Vence. Les créatures fantastiques (faunes, sirènes, centaures…) y côtoient les poissons, les pêcheurs mais aussi les scènes de corrida, les arlequins ou la danse. Le parcours muséographique évoque aussi les ateliers des trois artistes dans le sud ainsi que les chapelles peintes et autres décors monumentaux entrepris dans la région, révélant la suprématie de l’acte graphique et d’un « art méditerranéen ».

Le parcours dans l’exposition se veut libre et labyrinthique, en référence à la mythologie grecque qui a tant inspiré les trois artistes, et en particulier le mythe du Minotaure, illustré à la fois par Matisse et Cocteau pour l’album Pasiphaé ; mais c’est aussi un hommage au style graphique que Jean Cocteau adopte à Menton, pour « tatouer » les murs de la Salle des mariages de l’Hôtel de Ville : des lignes qui « s’enroulent et méandrent presque toutes seules », une sorte de « labyrinthe crétois », que le poète nommera « le style de Menton ».

L’exposition se déroule en six séquences :

  • Méditerranéens
  • Toro
  • Jazz
  • De l’amitié
  • Ateliers décentralisés
  • Murs tatoués

Une partie de l’exposition consacrée à la céramique se déroule dans l’espace temporaire : « Héritages des Etrusques ». « De Menton à Knossos », la dernière séquence prend place au Bastion et se consacre aux relations entre Jean Cocteau et la ville de Menton.

Dans le cadre de l’exposition « Cocteau, Matisse, Picasso méditerranéens » en cours, vous pouvez actuellement admirer 8 nouvelles œuvres de Matisse (5 gravures extraites de l’ouvrage « Pasiphaé » de Montherlant en provenance du Musée Matisse de Nice, 3 nouveaux dessins prêtés par le Centre Georges Pompidou dont un portrait de Colette et deux portraits de Jacky) qui ont trouvé leur place sur les cimaises.
Les deux œuvres de Picasso, prêtées par le Musée d’Antibes sont, elles, remplacées par 2 gravures du même artiste, provenant de la collection particulière de Lucien Clergue. Dans l’espace des céramiques également quelques changements sont à noter.
Ces rotations nécessaires à la conservation préventive des œuvres, interviendront régulièrement au cours de cette exposition qui se tiendra jusqu’au 3 novembre 2014.

"Cocteau, Matisse, Picasso, méditerranéens" est composée de près de 400 pièces :
des œuvres inédites de Picasso, des œuvres préparatoires de Matisse pour la chapelle de Vence, les collections particulières du photographe Lucien Clergue (ami de Cocteau et Picasso) et les œuvres des collections de nombreux musées de la région.